CULTURE
ÉCONOMIE
POLITIQUE
SCIENCE
SPORTS
Archives Culture
Archives Économie
Archives Politique
Archives Science
Archives Sports
La Dépêche de l'Abitibi-Témiscamingue
LA DÉPÊCHE NUMÉRO 74
ABONNEMENT
ANNONCER
Archives Actualité
POINTS DE VENTE
SOMMAIRE
EN KIOSQUE
La Dépêche en kiosque


Sommaire
Anciens numéros
Points de vente
Abonnement
Accueil
Information continue
Profil de
La Dépêche
Annoncer dans
La Dépêche

Archives Politique
EN CONTINU

La nouvelle de l'heure en politique



EN EXERGUE
LES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS
Sondages
Moins scientifiques,
mais plus influents
Si on a longtemps pu se fier à la base scientifique des sondages d’opinions (avec sa célèbre marge d’erreur: plus ou moins 3%, 19 fois sur 20), ce n’est plus le cas aujourd’hui suite à l’avènement du teléphone cellulaire qui a compliqué la tâche aux sondeurs rigoureux.

François Gendron
Retour sur une carrière exemplaire
Estimant avoir fait sa large part en politique active et concrète, François Gendron ne sollicitera pas de nouveau mandat aux élections québécoises du 1er octobre prochain. Entrevue avec le doyen de l’Assemblée nationale qui aura consacré 42 ans de sa vie à servir son monde, sa région et le Québec.

Les rois de France et l’Amérique du Nord
La douce revanche du pacifiste Louis XVI
La Dépêche conclut sa série de reportages sur les rois de France et l’Amérique du Nord avec Louis XVI qui venge l’affront subi suite à la Guerre de Sept Ans et ses désastreuses conséquences, en redonnant à la France son rôle d’arbitre en Europe et sa place de première puissance mondiale.

Gilles Chapadeau
Le régionaliste rassembleur
Accessible, proche des gens, un gars de terrain, diplomate, à l’aise avec tout le monde, capable d’unir des personnes d’opinions divergentes, un homme de défis, engagé, courageux, sensible, authentique, un gars de région, efficace, qui connaît ses dossiers... Gilles Chapadeau possède des qualités extraordinaires pour occuper la fonction de député.

Bilan des années Charest-Couillard
De la politique du pire à celle de la terre brûlée
Curieusement, plusieurs commentateurs politiques ont eu du mal à expliquer pourquoi le président français Emmanuel Macron tenait tant à mettre dans l’embarras le gouvernement Couillard lors de son récent voyage au Québec en refusant d’aller à l’Assemblée nationale alors qu’il devait initialement y prononcer un discours. Pourtant, depuis le rapprochement politique entre le Québec et la France suite au Vive le Québec libre! du général de Gaulle, jamais un gouvernement québécois n’était allé aussi loin pour humilier le gouvernement français que celui de Philippe Couillard (cf. La Dépêche numéro 70).

ENTREVUE
Diane Dallaire
La 1re femme à la tête de Rouyn-Noranda
La Dépêche numéro 74 vous convie à mieux connaître la première femme à la tête de Rouyn-Noranda: Diane Dallaire.

HISTOIRE
Louis XV 2e partie
Le règne personnel
La Dépêchepoursuit sa série de reportages sur les rois de France et l’Amérique du Nord avec Louis XV qui, après une longue régence (1715 à 1743 cf. La Dépêche numéro 73), devra affronter les Anglais pendant la Guerre de Sept Ans.

Jeux olympiques 2018
Le Canada exporte son mépris du français en
Corée du Sud
À bien des occasions, les fédérations sportives canadiennes nous ont démontré un sentiment peu sympathique au fait français où les Québécois n’avaient pas tout à fait leur place. Hockey Canada nous l'a prouvé à nouveau lors des récents Jeux olympiques de PyeongChang.

POLITIQUE
François Gendron ne sollicitera pas de nouveau mandat
François Gendron ne sollicitera pas de nouveau mandat à l’élection québécoise du 1er octobre prochain.

Politique
Gilles Chapadeau
Un candidat exceptionnel pour le Parti Québécois
dans Rouyn-Noranda - Témiscamingue

«Il est là pour les bonnes raisons; pour faire une différence dans la vie des gens. C’est un homme de coeur», soulignait la vice-chef du Parti Québécois Véronique Hivon en parlant de Gilles Chapadeau lors de son investiture comme candidat officiel du PQ dans la circonscription de Rouyn - Noranda - Témiscamingue pour les élections générales du 1er octobre prochain.

Transport aérien régional
Les régions, grandes perdantes du Sommet
Le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, s’avoue déçu du refus des députés du Parti libéral et de la Coalition Avenir Québec d’appuyer la motion du Parti Québécois en faveur du transport aérien régional.

Pénurie de main-d’œuvre
Tous doivent faire leur part,
y compris le Gouvernement
Le Conseil régional des partenaires du marché du travail qui se met en marche afin de trouver des solutions à la grave pénurie de main-d’œuvre, qui frappe la région depuis plusieurs mois déjà, est salué par le Parti Québécois.

Les députés libéraux d'ici se contentent de miettes
Coupures au Conseil des arts et branchement à Internet haute vitesse: l’Abitibi-Témiscamingue est défavorisée
«L’Abitibi-Témiscamingue est désavantagée par rapport aux autres régions du Québec pour des raisons obscures», dénonce le président du PQ d’Abitibi - Témiscamingue, Gabriel Massicotte.




desmondes.com






EN MANCHETTES
Philippe Couillard
Bilan des années Charest-Couillard
De la politique du pire à celle de la terre brûlée
Curieusement, des commentateurs politiques ont eu bien du mal à expliquer pourquoi le président français Emmanuel Macron tenait tant à mettre dans l’embarras le gouvernement Couillard lors de son récent voyage au Québec en refusant d’aller à l’Assemblée nationale alors qu’il devait initialement y prononcer un discours. Pourtant, depuis le rapprochement politique entre le Québec et la France suite au Vive le Québec libre! du général de Gaulle, jamais un gouvernement québécois n’était allé aussi loin pour humilier le gouvernement français que celui de Philippe Couillard (cf. La Dépêche numéro 70).

Gilles Chapadeau candidat PQ Rouyn-Noranda - Témiscamingue
Gilles Chapadeau
Le régionaliste rassembleur
«Il est là pour les bonnes raisons; pour faire une différence dans la vie des gens. C’est un homme de coeur», soulignait la vice-chef du Parti Québécois Véronique Hivon en parlant de Gilles Chapadeau lors de son investiture comme candidat officiel du PQ dans la circonscription de Rouyn - Noranda - Témiscamingue pour les élections générales du 1er octobre prochain.

Diane Dallaire à la tête de Rouyn-Noranda.
Diane Dallaire
La première femme à la tête de Rouyn-Noranda
Diane Dallaire a été élue avec 43,56% des votes face au maire sortant Mario Provencher (28,09%) et au candidat Philippe Marquis (27,24%) lors du scrutin du 5 novembre 2017.

Jeux olympiques 2018 Corée du Sud
LANGUE
Le Canada exporte son mépris du français en
Corée du Sud

À bien des occasions, les fédérations sportives canadiennes nous ont démontré un sentiment peu sympathique au fait français où les Québécois n’avaient pas tout à fait leur place. Hockey Canada nous l'a prouvé à nouveau lors des récents Jeux olympiques de PyeongChang.

ANGLICISATION
POLITIQUE
L'anglicisation du Québec
Même chez la nouvelle génération d'anglophones au Québec, on peut trouver un jeune qui tourne allègrement le dos à la langue officielle du Québec en étant incapable de dire un seul mot en français même s'il travaille en plein coeur du Montréal touristique à servir des touristes.

Guess et le français au Québec
POLITIQUE
Le mépris d'un environnement anglophone omniprésent
Guess est une des entreprises qui a combattu jusque devant les tribunaux la simple demande d’ajouter un modeste descriptif en français au fronton de leurs magasins.

JEUX DU CANADA 2017
JDC 2017
Les Québécois ont bien performé malgré un environnement hostile
Au terme des JDC 2017, l’équipe du Québec conclut avec un total de 138 médailles. Toute une performance considérant que l'Ouest canadien peut souvent être un environnement hostile pour les athlètes québécois.

corruption Parti libéral du Québec
Politique
Quand le cynisme favorise le PLQ
Les épigraphes de «corrompu» accolées au PLQ ont peu d’impact sur l’électorat fédéraliste tout en désabusant les électeurs souverainistes et nationalistes. Pour le plus grand bonheur des libéraux!

LOCO LOCASS
L'état des médias
La subjectivité atteint de nouveaux sommets
Le groupe hip-hop Loco Locass, connu pour sa ferveur souverainiste, a déjà dénoncé la piètre qualité de l’information en donnant en exemple la malhonnêteté dont peut faire preuve un quotidien comme La Presse.