La Dépêche

En kiosque
La Dépêche présentement en kiosque


Sommaire
Anciens numéros
Points de vente
Abonnement
Accueil
Information
continue

Profil de
La Dépêche

Annoncer dans
La Dépêche



Actualité générale
Culture
Économie
Politique
Science
Sports

Pandémie de la COVID-19
Québec annonce un programme d'aide aux travailleurs
COMMUNIQUÉS  -  du  16/03/20  au  26/04/20

L'équipe du Québec en mission
 
 

Les six coureurs de la délégation québécoise étaient en mission lors du 51e Tour de l’Abitibi.
  

Le gouvernement du Québec annonce un Programme d'aide temporaire aux travailleurs dans le cadre de la pandémie de la COVID-19
Pour contrer la propagation de la COVID-19 et encourager l'isolement des travailleurs, le premier ministre du Québec, M. François Legault, et le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annoncent la mise en place du Programme d'aide temporaire aux travailleurs (PATT COVID-19).

Ce programme permet de soutenir financièrement les travailleurs qui ne sont pas admissibles à un programme de remplacement de revenu visés par une mesure d'isolement. Le gouvernement souhaite ainsi que personne ne soit préoccupé par la perte de revenu causée par un isolement.

EQUIPE DU QUEBEC 51e TOUR DE L'ABITIBI
 
 

Des cyclistes prometteurs composaient l'équipe du Québec au Tour de l'Abitibi 2019.
  
Admissibilité
Les travailleurs qui pourront bénéficier de ce programme sont ceux qui sont en isolement pour l'une des raisons suivantes:

ils ont contracté le virus ou qui présentent des symptômes;

ils ont été en contact avec une personne infectée;

ils reviennent de l'étranger.

De plus, les travailleurs qui sont en isolement ou qui sont susceptibles de l'être selon les critères ci-dessus sont admissibles au PATT COVID-19:

s'ils ne sont pas indemnisés par leur employeur;

s'ils n'ont pas d'assurance privée;

s'ils ne sont pas couverts par les programmes gouvernementaux, notamment l'assurance-emploi au gouvernement fédéral.

La Dépêche un magazine traditionnel et crédible
 
 

Abonnez-vous ou consultez nos points de vente.
 
Le premier ministre du Québec François Legault fait un appel à la solidarité légendaire des Québécois
«Je suis conscient qu'on en demande beaucoup aux Québécois. Les différentes restrictions qu'on a annoncées chamboulent la vie de plusieurs, notamment beaucoup de travailleurs. Le programme qu'on annonce aujourd'hui [16 mars 2020] va nous aider à inciter les personnes visées par le confinement à le respecter. Je ne veux surtout pas que, pour des raisons financières, des gens prennent le risque d'aller travailler, alors qu'ils ne le devraient pas. C'est avec la collaboration de tous que nous y arriverons!»

LUKAS CARREAU ARRIVE 2e A LA 1re ETAPE DU TOUR DE L'ABITIBI
 
 

Le Québécois Lukas Carreau grimpe sur le podium lors de la 1re étape du Tour de l'Abitibi.
  
Faits saillants:
Pour obtenir tous les renseignements sur les détails du PATT COVID-19 et des conditions d'admissibilité, veuillez consulter le
quebec.ca/coronavirus.

Le 11 mars dernier, le premier ministre a annoncé la mise en place d'une équipe de vigilance économique présidée par le ministre des Finances, Éric Girard, pour étudier différentes mesures pour faire face aux perturbations économiques liées à la pandémie de COVID-19.

Pour plus de renseignements, les personnes concernées peuvent contacter le 1-877-644-4545.

Pour en savoir davantage sur le coronavirus, il est également conseillé de consulter: quebec.ca/coronavirus.

Nicolas Rivard gagnant du Tour d'Irlande junior 2019
 
 

Après sa victoire au Tour d'Irlande junior, le Québécois Nicolas Rivard s'est distingué à nouveau au Tour de l'Abitibi.
  
Le Parlement d'Ottawa suspend ses travaux
Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, adresse ses vœux de courage aux Québécoises et Québécois inquiets de la propagation du coronavirus maintenant bien arrivé sur notre territoire, de même qu’à celles et ceux qui en seront atteints. Il rappelle que le Bloc Québécois a accepté de suspendre les travaux du Parlement, mais n’en sera pas moins vigilant et déerminé à exercer son rôle de protecteur des intérêts du Québec et de promoteur de propositions allant contenir tant le virus que ses effets sur l’économie et la santé des gens.

Devant la pandémie du coronavirus, les travaux de la Chambre des communes sont ainsi suspendus jusqu’au 20 avril. Les députés ont adopté très rapidement une motion pour ajourner le parlement, tout en permettant aux élus de revenir en Chambre afin d’adopter des mesures jugées essentielles pour venir en aide aux travailleurs et aux entreprises affectées par la pandémie. Parmi ces mesures, rapidement, le Bloc Québécois demandera une amélioration du pouvoir d’achat des aînés et plusieurs modifications au régime d’assurance-emploi.

Vidéotron offrira Helix en Abitibi-Témiscamingue
 
 

Avec Helix, Vidéotron veut offrir, et de loin, la meilleure technologie en Abitibi-Témiscamingue.
 
«La priorité, c’est la santé et la sécurité de toutes et tous. La suspension des travaux de la Chambre démontre le sérieux qu’on accorde à la situation. Le Bloc va continuer à faire son travail d’opposition, parce que cette suspension n’interrompt pas les activités du gouvernement. Nous continuons de porter la voix des Québécois», a déclaré le chef du Bloc Québécois le 13 mars dernier.

Par ailleurs, bien que des mesures concrètes ont été prises, monsieur Blanchet a jugé que le gouvernement fédéral n’en a pas fait assez. «Parmi ce qui aura été fait de façon peut-être insuffisante, peut-être exagérée, il y a la gestion de l’entrée aux frontières: protocole, équipement, formation et détection, orientation et choix de quarantaine et, pour certains, une forme de fermeture.»

L'équipe de France au Tour de l'Abitibi 2019
 
 

L'équipe de France lors du 51e Tour de l'Abitibi.

«L’histoire nous enseigne aussi que les premières victimes d’une pandémie sont les plus démunies. On comprendra alors que le Bloc Québécois insiste sur des aménagements importants au régime d’assurance-emploi, de même que sur la correction et l’augmentation rapide du pouvoir d’achat des aînés de nos régions. On comprendra aussi que la fermeture du Parlement ne fermera pas l’œil et n’éteindra pas la voix du Bloc Québécois», prévient le chef.

«Il importe que la principale valeur qui doive guider nos choix et nos interventions soit la compassion. Je m’engage à travailler à réduire à leur plus simple expression les conséquences et les souffrances que cette crise infligera aux Québécoises et au Québécois», a-t-il conclu devant les parlementaires réunis le 13 mars dernier.

Les cyclistes Antonin Corvaisier et Baptiste Lacroix
 
 

Antonin Corvaisier et Baptiste Lacroix de l'équipe de France lors du 51e Tour de l'Abitibi.

Réactions aux annonces du Premier ministre Justin Trudeau:
des mesures insuffisantes selon le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet
Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé plusieurs mesures en vue de contenir la propagation du coronavirus COVID-19.

Bien que ces mesures représentent un réel progrès, elles sont nettement insuffisantes.

Le chef du Bloc Québécois s’inquiète que les mesures annoncées ne laissent grandes ouvertes les plus dangereuses voies d’accès du virus sur le territoire québécois et canadien.

EQUIPE DU QUEBEC LE CYCLISTE Émmanuel Gagné
 
 

Équipe Québec a suscité l'enthousiasme lors du 45e Tour de l'Abitibi. Le compte rendu dans La Dépêche numéro 63.
 
Plus spécifiquement:
Monsieur Blanchet se préoccupe grandement du fait que les mesures restreignant les déplacements vers le Canada ne s’appliqueront pas aux voyageurs en provenance en particulier des États-Unis ni aux déplacements par transport terrestre. «La progression de la maladie aux États-Unis en fait le principal foyer de contagion possible au Canada et c’est pourquoi il faut interdire toutes entrées non-essentielles à nos frontières», a-t-il déclaré.

Le Premier ministre du Canada n’a annoncé aucune nouvelle mesure de détection, d’approvisionnement en équipements, de formation, de quarantaine ou de désinfection des surfaces aux points d’entrée sur le territoire québécois et canadien. «Alors que la Ville de Montréal a jugé nécessaire d’intervenir et que tout le monde sur le terrain affirme qu’aucun contrôle n’est en général exercé aux points d’entrée, je ne m’explique pas que le gouvernement canadien continue à prétendre le contraire, malgré l’imprudence de ce déni. Malheureusement, en reportant cette échéance inévitable, il expose le Canada à l’entrée de davantage de porteurs de la maladie»;

Hugo Houle cycliste québécois de l'équipe Astana
 
 

Hugo Houle, cycliste québécois de l'équipe Astana, a bouclé son premier Tour de France en 2019.

Le chef du Bloc Québécois juge risqué de ne pas obliger le retour au pays ou interdire le départ des citoyens canadiens à l’étranger, même sans raison essentielle. Il a précisé que «non seulement les conditions ultérieures pour le retour au pays, en termes de transport comme sanitaires, risquent d’empirer au fil des prochaines semaines, mais de plus, cette liberté permet à des gens dont les intérêts priment sur la santé publique de voyager et mettre en péril la santé d’autrui.»;

L’interdiction pour des citoyens de monter à bord d’un vol vers le Canada s’ils manifestent des symptômes grippaux est prudente. Le Canada ne devra toutefois pas se soustraire à son obligation de leur assurer, où que ce soit, des soins de santé à la hauteur des standards québécois et canadiens. «La mesure est intéressante, mais si aucun contrôle n’est exercé à l’arrivée, si une quarantaine ou un test n’est pas obligatoire, son efficacité sera largement réduite.»;

La réduction du nombre de points d’entrée au Canada est salutaire. Toutefois, selon le chef bloquiste, «l’absence de restrictions au transport terrestre ou de réduction des points d’entrée, même pour de possible voyageurs civils sans motif, apparaît imprudente.»;

Armand Vaillancourt
 
 

Le peintre et sculpteur Joseph Armand Robert Vaillancourt au 38e Festival. Lisez les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 80 et dans notre  compte rendu exclusif et complet sur Internet.
 

Yves-François Blanchet déplore aussi que:
Les migrants demandeurs du statut de réfugié pourront continuer à emprunter des points d’entrée irréguliers, tel le Chemin Roxham;

Aucun contrôle ne sera exercé sur le prix des vols et de possibles abus tarifaires par les compagnies aériennes canadiennes;

Le gouvernement n’annonce une suspension ni des visas émis ni des privilèges diplomatiques;

Aucun équipement supplémentaire de quarantaine n’est en voie d’être déployé aux points d’entrée, exposant les lieux d’arrivée à une promiscuité propice à la propagation du virus;

Aucun effort supplémentaire n’est déployé pour l’acquisition de connaissance en vue de soutenir la lutte au virus par la science;

Il y a un manque important de clarté et de consultation quant au soutien aux communautés isolées et autochtones.


 


Pierre Brassard
 
 

Dans le cadre du Festival, Pierre Brassard animait son émission Pouvez-vous répéter la question? en direct de Rouyn-Noranda. Lisez plus de détails sur le 38e Festival dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81 et dans notre compte rendu exclusif.
 

Gratuité des stationnements
La Ville de Rouyn-Noranda offre les stationnements gratuits
La Ville de Rouyn-Noranda a pris la décision d’offrir les stationnements gratuits afin de faciliter l’accès aux commerçants qui demeurent ouverts en cette période de crise sanitaire.

Cette mesure exceptionnelle est applicable aux stationnements municipaux contrôlés par horoparcs (du Lac, Fleury, place du Commerce, place de la Citoyenneté et de la Coopération, 7e et 8e Rue) ainsi qu’aux stationnements sur rues contrôlés par parcomètres et horodateurs. La gratuité est effective à partir du jeudi 19 mars 2020, et ce, jusqu’au lundi 27 avril 2020.

Micheline Lanctôt et une importante délégation d'artisans de son film Une manière de vivre
 
 

Micheline Lanctôt entourée d'une importante délégation d'artisans ayant oeuvré à la réalisation de son film Une manière de vivre. Les détails dans La Dépêche numéros 79 et dans notre compte rendu exclusif et complet sur Internet.
 
«La situation est préoccupante pour nos commerçants et même si nous devons limiter nos déplacements, j’invite la population à consommer localement le plus possible. Notre solidarité face à cette crise est absolument nécessaire», lance la mairesse de la Ville de Rouyn-Noranda, Madame Diane Dallaire.

La Ville de Rouyn-Noranda rappelle que l’interdiction de stationnement de nuit (entre 2 h et 7 h) sur rues et dans les stationnements municipaux demeure jusqu’au 1er avril 2020.

Cette interdiction vise à assurer la qualité du service de déneigement.

Pour suivre les mises à jour de la Ville de Rouyn-Noranda, consultez le site Internet suivant:

rouyn-noranda.ca/covid-19.


 



Les misérables : en première québécoise à Rouyn-Noranda.
 
 

Les misérables: film déjà primé présenté en première québécoise à Rouyn-Noranda. Revivez toute l'atmosphère du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue avec notre compte rendu.
 

Mesures d'assouplissement pour les citoyens et les entreprises
Afin de faciliter la vie des citoyens et des entreprises qui sont touchés par la situation exceptionnelle provoquée par la COVID-19, le gouvernement a demandé à Revenu Québec d'appliquer des mesures d'assouplissement pour les particuliers et les entreprises du Québec, en cette période de production des déclarations de revenus.

Mesures pour les particuliers
  • La date limite pour produire et transmettre la déclaration de revenus est reportée au 1er juin 2020.
  • Pour les particuliers et les particuliers en affaires, la date limite pour payer tout solde dû relativement à la déclaration de revenus pour l'année d'imposition 2019 est reportée au 31 juillet prochain.
  • Pour ceux qui ont des acomptes provisionnels à verser, le versement de l'acompte du 15 juin 2020 est, quant à lui, suspendu jusqu'au 31 juillet 2020. La date et les modalités de paiement de cette somme seront annoncées ultérieurement. Les particuliers disposeront d'un délai raisonnable pour verser la somme due.
Les modalités liées à ces mesures d'assouplissement peuvent être consultées dans le bulletin d'information publié par le ministère des Finances et disponible au www.finances.gouv.qc.ca.

Pierre Brassard
 
 

L'animateur Pierre Brassard au 38e Festival. Lisez les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 80 et dans notre compte rendu exclusif sur Internet.
 

Mesures pour les entreprises
Pour les entreprises, le paiement des acomptes provisionnels et des impôts qui seraient dus à compter d'aujourd'hui est suspendu jusqu'au 31 juillet prochain.

La date et les modalités de paiement des sommes seront annoncées ultérieurement.

Les entreprises disposeront d'un délai raisonnable pour verser les sommes dues.

Mesures visant les préparateurs et les séances de préparation de déclarations de revenus
Des mesures d'assouplissement sont aussi prévues pour les préparateurs de déclarations de revenus. En effet, Revenu Québec acceptera désormais que ces derniers puissent recourir à une signature électronique sur certains formulaires qu'ils doivent faire signer à leurs clients. Cela contribuera à limiter les démarches administratives à faire en personne.

École de maîtres au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
 
 

École de maîtres au 38e Festival. Lisez les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 80 et dans notre  compte rendu exclusif sur Internet.
 

Par ailleurs, Revenu Québec accepte la décision des organismes communautaires qui suspendent les séances de préparation de déclarations de revenus, toujours dans le but de limiter les déplacements et les contacts avec la clientèle.

Cette situation pourrait toutefois changer dans les prochaines semaines, compte tenu du report de la date limite pour produire et transmettre les déclarations de revenus, et selon l'évolution de la situation.

Rappel:
  • Le 11 mars dernier, le premier ministre a mis en place une équipe de vigilance économique, formée de huit ministres.
  • Cette équipe sera chargée d'étudier la situation économique mondiale, d'en suivre l'évolution et, selon les différents scénarios possibles, de déterminer les meilleures actions à poser pour soutenir l'économie du Québec.
Des assouplissements pour donner un peu de répit
«Les assouplissements annoncés aujourd'hui [17 mars 2020] ont pour objectif de donner un peu de répit aux contribuables en cette période mouvementée au cours de laquelle la priorité doit être accordée au respect des directives de la Direction de la santé publique. Ils font partie d'une série de mesures économiques qui seront mises en place au cours des prochains jours pour aider les travailleurs et les entreprises à traverser cette crise sans précédent», Eric Girard, ministre des Finances du Québec.


 


Vidéotron en Abitibi-Témiscamingue
 
 

Vidéotron accentue sa présence dans la région avec l'acquisition de Cable Amos.
Réaction de Sylvie Bérubé aux annonces du Premier ministre Justin Trudeau
Sylvie Bérubé est disponible pour soutenir et aider
Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé plusieurs mesures en vue de contenir la propagation du coronavirus COVID-19. Le Bloc Québécois salue en particulier la préoccupation du gouvernement de ne pas entraver le commerce transfrontalier, mais s’inquiète que les mesures annoncées ne laissent grandes ouvertes les plus dangereuses voies d’accès du virus sur le territoire québécois et canadien.

De son côté la députée Sylvie Bérubé a tenu à rassurer la population d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou: «Nous sommes disponible par téléphone et courriel à vous soutenir et vous aider.»

Par ailleurs, Madame Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi - Baie-James - Nunavik - Eeyou a été nommée, vice-présidente au Comité permanent des affaires autochtones et du Nord le jeudi 12 mars 2020.

Ce comité interparlementaire réunit des députés de tous les partis. Ce comité permet de proposer des sujets relatifs aux affaires autochtones et inviter les responsables de dossier ainsi que des témoins.


 



51e TOUR DE L'ABITIBI
 
 

Les cyclistes états-uniens ont dominé outrageusement le 51e Tour de l'Abitibi.

Sébastien Lemire travaillera au retour rapide de tous les Témiscabitibiens
De façon préventive et afin de contribuer au retour des personnes qui sont actuellement à l’extérieur du pays, le député d’Abitibi - Témiscamingue, Sébastien Lemire invite la population de la circonscription à l’informer de leur situation ou de celle de leurs proches en remplissant le formulaire spécial sur son site web www.lemire.info

Ainsi, le député d’Abitibi-Témiscamingue tient à rappeler que, «en raison de la situation actuelle de la COVID-19, si vous avez des parents ou des ami-es qui sont présentement à l'extérieur du pays, vous devez les inciter à revenir le plus rapidement au pays. De plus, si ceux-ci sont en danger ou qu’ils ont besoin d'assistance, ils doivent entrer en contact avec l'ambassade canadienne la plus proche. Les coordonnés des ambassades et des missions canadiennes à l’étranger se trouvent à l’adresse suivante:
https://voyage.gc.ca/assistance/ambassades-consulats

Aussi, pour les personnes en situation d’urgence à l’international, vous pouvez informer le gouvernement de votre situation via le lien suivant: https://voyage.gc.ca/assistance/assistance-d-urgence», a déclaré le député d’Abitibi-Témiscamingue Sébastien Lemire tout en rappelant qu’il faut pour le moment éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada.

Jean-Marc Vallée réalisateur
 
 

Le réalisateur Jean-Marc Vallée était de retour au 38e Festival. Lisez plus de détails sur le 38e Festival dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

M. Lemire rappelle qu’il est important de prendre au sérieux les différentes directives gouvernementales en termes de prévention afin d’aplanir la courbe de propagation. Ainsi, il faut respecter les consignes à l’intention des voyageurs revenant au Québec, notamment au sujet de la période d’isolement de 14 jours lors du retour au pays. De plus, M. Lemire invite la population à agir avec vigilance, calme et de manière responsable pour éviter la transmission du virus.

Devant les nombreuses questions et préoccupations qui lui sont adressées, M. Sébastien Lemire, député de l’Abitibi-Témiscamingue, souhaite réitérer son soutien aux citoyens de la région devant la situation actuelle en lien avec le COVID-19.

Foyer du Théâtre du cuivre

 

Le 38e Festival débute sous le soleil et du temps doux. Plus de détails dans notre  compte rendu exclusif sur Internet.
«Je vais travailler à ce que les impacts puissent être le plus limités possible pour les personnes vulnérables, les travailleurs et les entrepreneurs de notre région. Je tiens à informer la population que les services offerts par mon bureau demeureront actifs selon les modalités habituelles. Comme je devrai moi aussi dans les circonstances, limiter mes activités de représentation, j’invite les citoyennes et les citoyens à m’adresser leurs questions concernant les services du gouvernement fédéral en privilégiant la voie électronique ou par téléphone.»

Les coordonnées du bureau de circonscription sont les suivantes, la page Facebook étant une bonne manière de rester à l’affût de toutes nouvelles informations:
 


L'actrice Rose-Marie Perreault dans Une manière de vivre.
 
 

Rose-Marie Perreault dans Une manière de vivre. Les détails dans La Dépêche numéros 79 et dans notre compte rendu exclusif et complet sur Internet.
 
Le Bloc Québécois soutient les ponts aériens
Mme Sylvie Bérubé accompagne les citoyens
Le Bloc Québécois offre sa collaboration au gouvernement du Canada et au ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, afin que soient rapatriés sans délai tous les citoyens québécois et canadiens coincés à l’étranger par les mesures de lutte au coronavirus.

«Je souhaite rassurer les citoyens et citoyennes d’Abitibi - Baie-James - Nunavik - Eeyou qui ont des proches qui sont concernés. Nous sommes constamment en lien avec les responsables au gouvernement et on accompagne les Québécois coincés à l’étranger afin de les aider dans leurs démarches de retour. Nous travaillons à identifier des solutions et à trouver des réponses aux nombreuses interrogations des gens qui sont toujours à l’extérieur du pays», souligne Mme Bérubé.

Jean-Marc Vallée réalisateur
 
 

Le réalisateur Jean-Marc Vallée était de retour au 38e Festival. Lisez les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 80.
 

Chaque bureau de circonscription dressera désormais quotidiennement une liste des citoyens aux prises avec des difficultés pour rentrer au Québec et en fera part à Affaires mondiales Canada et au ministre Champagne en plus, bien sûr, de demander des suivis dans le traitement des dossiers.

La députée fédérale d’Abitibi - Baie-James - Nunavik - Eeyou ajoute que le Bloc Québécois offre sa collaboration au gouvernement dans la mise en place d’un ensemble de ponts aériens: «Un très grand nombre de personnes veulent rentrer à la maison dans le contexte actuel. Leur insécurité augmente chaque jour. Il faut que le gouvernement prenne les grands moyens pour régler cette situation sans précédent. L’important est que ce service aérien d’urgence soit mis en place dans les plus brefs délais.»


 


Le Canada exporte son mépris du français en Corée du Sud
 
 

En 2018, le Canada avait exporté son mépris du français en Corée du Sud. Les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 74.
  
Pour recevoir des anciens numéros ou pour vous abonner à La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT.
Le Comité international olympique et le Comité d'organisation de Tokyo 2020 reportent les Jeux de Tokyo 2020
Le président du Comité International Olympique, Thomas Bach, et le premier ministre du Japon, Abe Shinzo, ont exprimé leur préoccupation commune concernant la pandémie de COVID-19, ses répercussions sur la vie des citoyens et l'impact significatif qu'elle exerce sur la préparation des athlètes du monde entier en vue des Jeux.

Les deux dirigeants ont salué le travail du Comité d'organisation de Tokyo 2020 et ont relevé les grands progrès réalisés au Japon pour lutter contre la COVID-19.

Le Catalan Martin Fourcade a remporté 3 médailles d'or aux JO.
 
 

Le Catalan Martin Fourcade avait remporté 3 médailles d’or pour la France aux JO 2018. Pendant ce temps, Hockey Canada démontrait une nouvelle facette du mépris que le Canada peut avoir envers le français. Les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 74.
  
La propagation sans précédent et imprévisible de l'épidémie entraîne une  détérioration de la situation dans le reste du monde. Le 23 mars, le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que la pandémie de COVID-19 s'accélérait.

En date du 24 mars, plus de 375 000 cas sont enregistrés à l'échelle mondiale, presque tous les pays étant touchés, et leur nombre augmente d'heure en heure.

Dans la conjoncture actuelle et sur la base des informations transmises par l'OMS le 24 mars, le président du CIO et le premier ministre japonais sont arrivés à la conclusion qu'afin de préserver la santé des athlètes, de toutes les personnes associées à la préparation des Jeux Olympiques et des membres de la communauté internationale, les Jeux de la XXXIIe Olympiade à Tokyo devaient être reprogrammés après 2020, mais au plus tard à l'été 2021.

Comme l'ont reconnu les dirigeants, les Jeux Olympiques à Tokyo pourraient être un signe d'espoir pour la planète en ces temps difficiles et la flamme olympique la lumière au bout du tunnel dans lequel le monde se trouve à l'heure actuelle. Aussi, a-t-il été décidé que la flamme olympique resterait au Japon. Il a également été convenu que le nom des Jeux ne changerait pas et serait toujours: Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.


 


Sylvie Bérubé députée fédérale du Bloc Québécois
 
 

Cliquez sur la photo pour lire le message de la députée fédérale du Bloc Québécois, Mme Sylvie Bérubé.
 

S'en sortir,
sans sortir
État de situation au 27 mars
Dans le contexte de la pandémie du COVID-19 (coronavirus), votre députée bloquiste, Sylvie Bérubé, considère important de dresser un court portrait de la situation de la semaine du 22 mars.

Le plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 a été adopté à l’unanimité par la Chambre des communes, le 25 mars et par le Sénat par la suite. Les précisions sur les nouvelles dispositions devraient être connues dans les prochains jours. «Le Bloc Québécois a participé activement aux négociations afin que les mesures adoptées répondent plus adéquatement aux besoins de la population québécoise. Nous avons accordé au gouvernement les moyens, sous surveillance, d’agir vite et de n’oublier personne», a indiqué Mme Bérubé.

Alex Vallée réalisateur
 
 

Alex Vallée au 38e Festival. Lisez les détails sur papier glacé dans La Dépêche numéro 80 et dans notre compte rendu sur Internet.
 

Cette dernière mentionne que son équipe a soutenu des citoyens à entrer à la maison, a répondu aux demandes téléphoniques et courriels ainsi que tenu informé la population d’Abitibi - Baie-James - Nunavik - Eeyou via ses pages Facebook et Linkedln.

«Nous avons assisté à une augmentation du nombre de cas au Québec, mais cela s’explique en partie par le nombre de tests qui s’est accéléré considérablement. Les mesures de distanciation sociale semblent donner des résultats. Il est important de poursuivre dans cette voie. Nous savons que ce n’est pas facile. Nos proches nous manquent, nous avons hâte de les serrer dans nos bras. Toutefois, plus nous évitons les risques de contagion, plus nous retrouverons nos familles et amis rapidement», a déclaré Mme Bérubé.

Mme Bérubé indique que son équipe de circonscription est toujours disponible pour répondre aux questions des citoyennes et citoyens. Vous pouvez communiquer au 819 824-2942 et par courriel au sylvie.berube@parl.gc.ca

Ça va bien aller!!!


 


Pierre Brassard
 
 

Dans le cadre du Festival, Pierre Brassard animait son émission Pouvez-vous répéter la question? en direct de Rouyn-Noranda. Lisez plus de détails sur le 38e Festival dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

Les circulations non essentielles vers huit régions du Québec sont interdites
Une décision difficile, mais nécessaire
Au nom des députés de sa formation politique, le chef parlementaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, donne son appui à la décision annoncée le 28 mars par le gouvernement du Québec d'interdire toute circulation non essentielle entre les régions périphériques et les grands centres. Il lance d'ailleurs un appel à tous les citoyens du Québec: il faut respecter cette consigne importante.

EN BREF
  • Les députés du Parti Québécois appuient la décision du gouvernement d'interdire les déplacements non essentiels entre les régions périphériques et les grands centres.
  • Cette mesure vise à protéger la santé des citoyens dans les régions où il y a actuellement moins de cas de COVID-19, et où on ne dispose pas d'autant de personnel et d'équipements médicaux.
  • Il ne faut pas s'inquiéter; les déplacements essentiels demeureront permis!
  • Le gouvernement doit s'assurer que le transport aérien, maritime et ferroviaire sera maintenu, ainsi que le camionnage; les biens essentiels doivent pouvoir continuer à circuler.
  • Merci de respecter les consignes!

Micheline Lanctôt et une importante délégation d'artisans de son film Une manière de vivre
 
 

Micheline Lanctôt entourée d'une importante délégation d'artisans ayant oeuvré à la réalisation de son film Une manière de vivre. Les détails dans La Dépêche numéros 79 et 80.
 
«L'avis de nos directeurs régionaux de santé publique est clair: la principale menace, pour les régions périphériques, provient désormais de celles plus densément peuplées, où il y a maintenant une transmission communautaire de la maladie. Dans l'intérêt des citoyens vivant plus loin des grands centres urbains, il est nécessaire d'appliquer cette nouvelle directive», a déclaré d'emblée le chef parlementaire du Parti Québécois.

Pascal Bérubé souligne qu'en matière de personnel et d'équipements médicaux, les régions périphériques ne disposent pas des mêmes ressources que Montréal et Québec. «Restreindre la circulation contribuera à réduire le nombre de cas en région, donc à atteindre cet objectif», a-t-il ajouté.

Le long métrage Mais vous êtes fous
 
 

Le long métrage Mais vous êtes fous d’Audrey Diwan a été présenté en première nord-américaine à Rouyn-Noranda. Lisez les détails dans La Dépêche numéro 79 et dans notre compte rendu complet sur Internet.
 

Le député souhaite toutefois se faire rassurant: «Il ne faut pas s'inquiéter; les déplacements essentiels demeureront permis. Nous veillerons à ce que soient maintenus les liens aériens, maritimes, ferroviaires et routiers pour le transport des biens qui sont nécessaires et des personnes n'étant pas visées par l'interdiction.» À ce sujet, d'ailleurs, les interruptions de service annoncées récemment par certains transporteurs, dont Air Canada et Keolis, préoccupent M. Bérubé: «Nous sommes en communication constante avec le gouvernement afin que des solutions soient trouvées», assure‑t‑il.

Enfin, les députés du Parti Québécois rappellent aux citoyennes et aux citoyens que l'état de situation et les directives à jour sont disponibles à l'adresse Internet suivante:

quebec.ca/coronavirus.

«Merci à chacun de vous pour tous les efforts que vous faites, et pour tous les sacrifices auxquels vous consentez au nom du bien commun. Continuons à nous entraider, restons forts et unis face à l'adversité. Et, surtout, merci de respecter les consignes de la Santé publique», dit Pascal Bérubé.


 


L'acteur français Damien Bonnard
 
 

L'acteur français Damien Bonnard avait adoré son séjour au Festival en 2018 (voir La Dépêche numéro 77). Il est de retour en 2019 avec le film Les misérables (voir La Dépêche numéro 79 et 80).
 

La Communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand demande l'aide de la Santé publique pour faire appliquer la quarantaine dans leur communauté
La Communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand demande l'aide de la Santé publique des Laurentides et du service de police de la municipalité de Boisbriand afin de faire respecter la mise en quarantaine de leur communauté composée de 4,000 personnes.

Les responsables de la Communauté ont pris cette décision après avoir reçu les résultats partiels des tests qui ont été effectués sur une centaine de personnes résidant dans la communauté.

Mariloup Wolfe en compagnie de l'actrice Jeanne Roux-Côté et de la productrice Annie Blais.
 
 

Mariloup Wolfe en compagnie de l'actrice Jeanne Roux-Côté et de la productrice Annie Blais. Les détails du 38e Festival dans  La Dépêche  numéros 79, 80 et 81.
Quarante résultats sont entrés et plus de 40% d'entre eux sont positifs.

Il est important de ne pas sauter trop hâtivement à des conclusions, car il est possible que ceux qui se sont soumis à des tests soient des personnes qui avaient des symptômes ou qui avaient voyagé à l'extérieur du pays.

Malgré tout, ce résultat est assez significatif et nécessite une intervention urgente.

Nous tenons à rappeler que les responsables de la Communauté ont, lorsque requis par le gouvernement, ordonné la fermeture de leurs écoles et de leur synagogue.

Martin Guérin accompagné des joueurs de hockey Joël Thisdale, Alexis Arsenault et Zachary Émond
 
 

Le réalisateur Martin Guérin accompagné des joueurs de hockey Joël Thisdale, Alexis Arsenault et Zachary Émond. Lisez plus de détails sur le 38e Festival dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

Enfin, les responsables de la Communauté Tosh de Boisbriand feront tout ce qui est nécessaire pour assurer la pleine collaboration de leurs membres avec les autorités de la Santé publique afin de protéger la vie humaine.

Comme tous les citoyens résidant dans cette communauté sont maintenant sous le coup d'une ordonnance de quarantaine, la Communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand espère que les journalistes s'abstiendront de communiquer avec eux.

Par ailleurs, Statistique Canada diffuse depuis le 30 mars 8h30 des tableaux de données provisoires sur les cas confirmés de COVID-19 au Canada ainsi qu'un message du statisticien en chef du Canada, Anil Arora. Ces données sont accessibles pour les Canadiens et les chercheurs sur le site Internet de Statistique Canada, plus précisément à l'adresse du Quotidien.


 


Sébastien Lemire député fédérale du Bloc Québécois
 
 

Cliquez sur la photo pour lire le message du député fédérale du Bloc Québécois, monsieur Sébastien Lemire.
 

Rouyn-Noranda est le point chaud dans la région avec plus de 79% des cas de COVID-19
Contrôle accru des frontières de la Ville/MRC de Rouyn-Noranda

La mairesse de la Ville/MRC de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, accueille favorablement la décision de la Direction nationale de la Santé publique de limiter l’accès au territoire de la ville aux services essentiels depuis la fin de l'après-midi du 4 avril.

La Ville avait justement fait une demande en ce sens auprès de la Santé publique dans une volonté d’augmenter les mesures visant la protection des citoyens de Rouyn-Noranda et de l’ensemble de la région. L'influence insufflée par la Ville de Rouyn Noranda est par ailleurs salué par la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue.

Sylvie Bérubé députée fédérale du Bloc Québécois
 
 

Cliquez sur la photo pour lire le message de la députée fédérale du Bloc Québécois, Mme Sylvie Bérubé.
 

En effet, la majorité des cas de COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue étant pour l’instant recensés à Rouyn-Noranda [plus de 60 cas sur 76, en date du 3 avril 18h], cette mesure est justifiée et permettra de limiter la propagation du virus aux autres territoires de MRC. La mairesse salue donc la décision prise par les experts de la Santé publique: «C’est une situation exceptionnelle et il est de notre devoir d’appliquer des mesures à la hauteur de la pandémie. En restreignant leurs déplacements à l’intérieur de la Ville, les citoyens de Rouyn-Noranda contribueront à préserver la santé des Témiscabitibiens et, éventuellement, à faciliter le rétablissement. Cette décision permettra de rassurer l’ensemble des Témiscabitibiens, dont l’inquiétude et l’anxiété quant à la propagation du virus se font de plus en plus sentir.»

Le réalisateur André Forcier
 
 

Le réalisateur André Forcier était présent au 38e Festival du cinéma international. Lisez plus de détails sur cette édition dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81 et dans notre compte rendu complet sur Internet.
 

Cette annonce fait d’ailleurs écho à l’appel que la mairesse avait fait à ses citoyens le 28 mars dernier dans une vidéo lancée sur Facebook, partagée plus de 1250 fois et vue plus de 40 000 fois.

Tel qu’annoncé par la Direction régionale de santé publique, des contrôles routiers seront effectués par la Sûreté du Québec aux quatre points suivants: à l’intersection des routes 101 et 393 (Coin-Marouf) dans le secteur de Duparquet, sur la route 117 dans le secteur de Cadillac ainsi qu’à la jonction de route 395 dans le secteur Preissac et sur la route 101 dans secteur de Rollet.

Hugo Houle (à gauche) au 4 jours de Dunkerque
 
 

Hugo Houle (à gauche sur cette photo d'archives) à l'étape 3 des 4 jours de Dunkerque en mai 2014. Revivez la saison de rêve 2019 du cycliste québécois participant à son premier Tour de France grâce à notre compte rendu complet sur Internet.
  

Les mesures instaurées ne visent pas les activités qui permettent d’obtenir et de fournir des soins et des services de santé, ni celles qui assurent le soutien humanitaire et les services essentiels pour la continuité de la chaîne d’approvisionnement de la Ville.

Soulignons qu'en date du 3 avril 18h, la région comptait au moins 76 cas de COVID-19 (une augmentation d'au moins 18 en 24h); il y a eu au moins deux décès; au moins cinq travailleurs de la santé ont été infectés; il y a au moins un foyer d'éclosion dans une résidence pour aînés à Rouyn-Noranda où au moins 12 cas ont été confirmés.

Enfin, depuis le début de la crise, il y a eu au moins 10 hospitalisations liées au COVID-19 dans la région et qu'il y en a toujours cinq en date du 3 avril 18h.


 



Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
 
 

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue est plus que jamais au service de son milieu. Pour en savoir plus, lisez les cinq reportages en profondeur de notre grand dossier éducation dans La Dépêche numéro 78.
 

Le Cégep à la rescousse du Système de Santé dans la zone chaude de Rouyn-Noranda
Face aux défis posés par la crise sanitaire actuelle, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue a demandé au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue de libérer des espaces, dorénavant réservés aux soins de santé publics, à l’intérieur de la résidence des garçons, sur le campus de Rouyn-Noranda.

La situation exceptionnelle qui prévaut exige des mesures particulières auxquelles le Cégep s’affaire déjà à donner suite.

ARTS LETTRES COMMUNICATION
 
 

Arts, lettres et communication un des programmes du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue. Pour en savoir plus, lisez les cinq reportages en profondeur de notre grand dossier éducation dans La Dépêche numéro 78.
 
«Notre mission première est de travailler à l’éducation des générations de demain. Mais notre rôle, en tant qu’acteur important de notre communauté, est de répondre présent, pour le bien de tous, lorsque les circonstances l’exigent. C’est le cas, et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue peut compter sur notre pleine collaboration pour relever les défis qui se présentent à nous. C’est ensemble que nous arriverons à vaincre la propagation de ce virus», a indiqué Sylvain Blais, directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Concrètement, la demande du CISSS consiste, pour l’heure, à occuper différentes chambres au sein de la résidence des garçons, annexée au campus de Rouyn-Noranda. Les patients qui y seront reçus sont des personnes qui ne présentent pas de symptômes du COVID-19, donc aucun cas suspecté ou confirmé de COVID-19 à l’intérieur de la résidence du collège. Évidemment, les soins et la sécurité de ces patients sont assurés par le CISSS.

Gaillards Hecla Québec du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
 
 

Les Gaillards Hecla Québec du Cégep est la seule équipe de hockey vraiment régionale. Pour en savoir plus, lisez les cinq reportages en profondeur de notre grand dossier éducation dans La Dépêche numéro 78.
 

La vingtaine d’occupants de la résidence des garçons seront relocalisés dans un autre bâtiment, la résidence des filles, également située sur le campus de Rouyn-Noranda, où quelques résidentes occupent toujours l’endroit.

Tel qu’édicté dans un avis officiel du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, seuls les étudiants qui ne peuvent faire autrement que de demeurer en résidence sont autorisés à y habiter. Partant de fait, les effets personnels des occupants de la résidence des garçons, dont les espaces de vie doivent être utilisés par les services de santé publics, ont été entreposés de façon sécuritaire. Lorsque la situation reviendra à la normale, il leur sera alors possible de les récupérer.

 
(14/04/20)

Mélissa Major
 
 

La réalisatrice et productrice Mélissa Major. Lisez plus de détails sur le 38e Festival dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

Le Bloc Québécois veut améliorer rapidement le sort des aînés
Dans le cadre de la crise du coronavirus, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a fait parvenir une lettre au Premier ministre présentant des propositions pour améliorer rapidement le sort de nos aînés.

«Ils sont à la fois le groupe le plus vulnérable face à cette maladie qui fait si mal au sein des résidences pour personnes âgées et le plus fragile aussi en termes économiques. Ces gens, qui ont construit la société prospère dans laquelle nous vivons, et qui, grâce à eux, a les moyens d’affronter la crise, souffrent aussi d’un isolement gravement empiré par la maladie. Il est urgent de les soutenir», a déclaré Yves-François Blanchet.

«Le pouvoir d’achat des aînés est fragilisé, leurs placements fondent à vue d’œil, avec ce que nous proposons aujourd’hui, on veut briser leur isolement et leur conférer un sentiment de sécurité à la fois en matière de santé et de moyens financiers. On veut améliorer le sort des personnes aînées d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou», Mme Sylvie Bérubé, députée fédérale.

Voici les propositions:

•    Augmentation de la pension de vieillesse de 110$ par mois et bonification du Supplément de revenu garanti (SRG), accessible à tous dès 65 ans;

•    Suspension de l’obligation de retirer une portion des placements dans des régimes de retraite;

•    Désignation des régimes privés de pension à titre de créancier privilégié;

•    Baisse du prix des médicaments;

•    Accès à Internet haute vitesse à titre de service essentiel;

•    Mesures spécifiques d’accompagnement par Services Canada.

«Avec l’incertitude économique, il nous apparait important de protéger les régimes de pension privés en les désignant à titre de créancier privilégié lors de possibles acquisitions», soutient Mme Bérubé.

«Encore cette fois, les élus du Bloc Québécois seront au rendez-vous afin que dans un esprit de collaboration dicté par la crise, nous adoucissions les jours et les tourments de celles et ceux à qui nous devons tant», a conclu Yves-François Blanchet.


 
(26/04/20)

L'États-Unien Lucas Bourgoyne
 
 

L'États-Unien Lucas Bourgoyne a remporté le Défi de vitesse du 51e Tour de l’Abitibi.
  
La moitié moins de test dans la région comparativement au reste du Québec
Selon les chiffres de la Santé publique régionale, depuis le début de la crise du COVID-19, beaucoup moins de tests de dépistage ont été effectués dans la région si on compare avec la situation dans le reste du Québec.

En fait, en date du 22 avril 18h, seulement 1,02% de la population de l'Abitibi-Témiscamingue ont passé le test pour la COVID-19 (plus exactement, il y a eu 1493 tests depuis le début de la crise). Dans le reste du Québec, c'est plus du double avec plus de 2,21% de la population qui a été testé (180 833 tests au total).

Par ailleurs, Rouyn-Noranda demeure toujours l'épicentre de la crise dans la région puisque selon les chiffres officiels de la Santé publique régionale, plus de 77% des cas en Abitibi-Témiscamingue sont concentrés dans la cité étudiante (au moins 115 cas sur 149 ont été diagnostiqués à Rouyn-Noranda en date du 22 avril).

Aussi, en Abitibi-Témiscamingue, au moins 14 travailleurs de la santé ont été infectés par la COVID-19. On compte au total trois décès depuis le début de la crise selon la Santé publique. Finalement, toujours en date du 22 avril, il n'y avait officiellement qu'une seule personne hospitalisée, sans être aux soins intensifs.


 
(18/05/20)

La France joua un rôle décisif lors de la guerre d’indépendance des États-Unis.
 
 

À partir de 1777, 78% des munitions utilisées par les Américains pour se libérer des Anglais provenaient de la France. Plus de détails dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

Sylvie Bérubé vous invite à souligner la fête des patriotes
C’est avec fierté que la députée de l’Abitibi - Baie-James - Nunavik - Eeyou, Sylvie Bérubé, invite la population de la circonscription à célébrer avec elle la Journée nationale des Patriotes et ce malgré le confinement dû à la pandémie de la COVID-19.

Nous sommes en période de distanciation, nous pouvons célébrer cette journée importante tout en restant chez soi. «Je souhaite, que les maires de la circonscription hissent le drapeau Patriote devant leur hôtel de ville le 18 mai prochain.» J’invite les citoyens à porter un signe ou un symbole qui représente «Nos Patriotes» ou à décorer vos maisons aux couleurs de la bannière verte, blanche et rouge. Une journée souvenir puisque nous consolidons notre thème «Le Québec se souvient», mentionne Mme Bérubé.

La France joua un rôle décisif lors de la guerre d’indépendance des États-Unis.
 
 

Ne ratez pas le grand portrait historique sur La Fayette dans La Dépêche numéros 79, 80 et 81.
 

Il faut se souvenir que cette journée vise à souligner l’importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 pour la reconnaissance de notre nation, pour la liberté politique et pour l’établissement d’un gouvernement démocratique.

Grâce au défunt premier ministre, Bernard Landry, ce jour férié est en 2002 dédié à rendre hommage à ces héros bien Québécois de la 1re moitié du XIXe siècle qui ont été emprisonnés, pendus ou exilés pour leurs idées de liberté.

«Les Patriotes se sont battus jusqu’au péril de leur vie et de leur patrie», a rappelé madame Bérubé. «Souvenons-nous des paroles prononcées par Chevalier de Lorimier peu de temps avant sa pendaison le 15 février 1839, “Vive la Liberté, vive l’indépendance!” Sur ces mots qui constituent l’histoire, je vous souhaite à tous, une bonne Journée nationale des Patriotes», a conclu madame Bérubé.

 

La Dépêche numéro 80La Dépêche numéro 80 consacre sa page couverture à la relance de l'usine de pâte kraft à Lebel-sur-Quévillon et en profite pour remettre les pendules à l'heure concernant l'impact des nouvelles technologies de l'information sur l'écologie de notre planète et sur notre santé.

Un grand dossier étoffé sur l'avenir prometteur du papier soutenu par une multitude d'experts du monde de l'économie, de la santé et des nouvelles technologies. À lire dans La Dépêche numéro 80.

Pour recevoir un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT. Pour vous procurez le numéro présentement en kiosque, consultez notre section POINTS DE VENTE.

 

La Dépêche numéro 79La Dépêche numéro 79 vous propose de découvrir quelques-uns des films de la 38e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. D'ailleurs, La Dépêche consacre sa page couverture au long métrage Une manière de vivre tourné, entre autres, à Radisson. Une occasion de se rappeler l'importance qu'occupe la Baie-James dans notre «manière de vivre» au quotidien.

Aussi, à ne pas manquer dans La Dépêche numéro 79, la suite de nos reportages sur les belles routes du Témiscamingue. Dans cette édition, parcourez la route entre Angliers et la baie l'Africain.

Puis, poursuivez notre tour du monde avec une vision témiscabitibienne. Dans cette édition, destination: l’immensité de l’océan Pacifique et ses îles paradisiaques, mystérieuses et légendaires comme l’île de Pâques, l’îlot de Pitcairn et les îles soeurs de Moorea et de Tahiti.

Pour vous procurez un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT.

 

La Dépêche numéro 78La Dépêche numéro 78 vous propose une édition spéciale sur l'enseignement collégial dans notre région.

La diversification de la clientèle que connaît le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue depuis les dix dernières années est tout à fait nouvelle et exceptionnelle.

Mais qu'est-ce qui attire ces étudiants internationaux tout comme ceux des premières nations?

Un dossier éducation qui débute par un tour d'horizon des principales caractéristiques de notre institution cinquantenaire qui est, de surcroît, aujourd'hui plus que jamais, au service de son milieu d'appartenance.

Un grand dossier éducation de huit pages à lire absolument dans La Dépêche numéro 78.

 

La Dépêche numéro 77La Dépêche numéro 77 vous propose la grande conclusion, sur six pages, de notre reportage sur un homme d'une endurance hors du commun: Pierre Gaultier de La Vérendrye.

Quelle belle histoire que celle de la famille de Pierre Gaultier de La Vérendrye qui oeuvra pour la Nouvelle-France avec une constance aussi réelle que celle caractérisant Samuel de Champlain! Après s’être illustré héroïquement sur les champs de bataille en Europe et après des années passées à cultiver ses terres peu favorables de La Vérendrye (cf. La Dépêche numéro 76), il décide à 42 ans de changer de carrière. Il est à l’aube d’une fabuleuse troisième vie.

Pour vous procurez un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT.


 

La Dépêche numéro 68Dans La Dépêche numéro 68, Michel La Veaux nous parle plus en profondeur de son documentaire Hôtel La Louisiane.

Pour en savoir plus sur les personnages de son film et sur ce lieu magique dont les valeurs humaines qui s’en dégagent peuvent nous inspirer, procurez-vous La Dépêche édition 68.

Pour recevoir un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT. Pour vous procurez le numéro présentement en kiosque, consultez notre section POINTS DE VENTE.

 

LA DEPECHE NUMERO 66Présent en 2015 au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue pour Là où Atilla passe..., Roy Dupuis était également au Festival en 2014 pour présenter le film Ceci n'est pas un polar. Toujours attaché à l'Abitibi-Témiscamingue où il est né, Roy Dupuis a bien voulu s'entretenir avec La Dépêche de choses et d’autres dans une entrevue exclusive que vous pouvez lire dans notre édition numéro 66.

Pour recevoir un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT. Pour vous procurez le numéro présentement en kiosque, consultez notre section POINTS DE VENTE.